Morsure de tique et prévention des maladies chroniques comme la maladie de Lyme

Des risques toujours beaucoup sous-estimés pour vous et vos animaux de compagnie

« En raison des changements environnementaux tel le réchauffement climatique, le nombre des variétés des tiques et les zones à risques de contamination des maladies transmises par les tiques changent et s’étendent. » (revmed)

Les tiques sont des acariens parasites vivant dans les zones boisées et humides, dans les prairies, les jardins, les parcs. Elles se nourrissent du sang de leurs hôtes. Lors d’une promenade dans la nature, des tiques peuvent s’accrocher à la peau et, si une tique contaminée par la bactérie Borrelia mord un être humain, elle peut lui transmettre entre autres la bactérie responsable de la maladie de Lyme ( borrélioses), la plus connue mais largement pas la seule : la Meningoenzephalitis (FSME ou  l’encéphalite à tiques), les Rickettsioses, les Babésiose/ Theilériose, la fièvres hémorragiques et la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, les Ehrlichioses et l’anaplasmose humaines, la fièvre Q, les paralysies à tiques sont les maladies chroniques les plus courant dans notre région mais très peu connues.

 

Dans tous les cas, il est important de retirer les tiques sans appuyer dessus au plus vite pour éviter le risque d’un transfert d’une ou plusieurs de ces maladies. Si une petite plaque rouge apparaît à l’endroit de la piqûre dans les jours qui suivent, il faut impérativement consulter un médecin. A savoir: une infection avec les borrélioses ne provoque que dans 50% des casune tache rouge,, dans les autres 50% des cas il n'y a pas de signe visuel

Après une promenade nature et notamment à proximité des points d’eau naturelles, au jardin, en forêt, à la campagne ou en zone humide, pensez à inspecter le plus rapidement possible tout votre corps / celui de votre enfant et notamment les zones où la peau est fine, car les piqûres de tiques y sont plus fréquentes et parfois plus difficiles à voir. L'examen doit être minutieux car les tiques sont de petite taille (la nymphe ne mesure que 1 à 3 mm). Recommencez l'examen le lendemain, car les tiques ne s’accrochent pas toujours tout de suite mais se baladent dans vos textiles, au sol ou sur votre compagnon à 4 pattes.

Si vous constatez la présence de tiques plantées dans la peau, n’appliquez aucun produit, ni d’éther ni autre produit. Cela pourrait faire régurgiter les tiques. Retirez toute la tique le plus rapidement possible en utilisant un tire-tique vendu en pharmacie. Appliquez ensuite du miel bio, du chlorure de magnésium ou de l’huile de l’arbre de thé en qualité supérieure. Surveillez chaque zone mordue pendant 30 jours. Consultez un médecin si la tique était gorgée de sang, si une plaque rouge s’étend autour d'une ancienne piqûre de tique…

Partez en promenade muni d'un tire-tique pour intervenir rapidement en cas de morsure. Portez des vêtements qui couvrent les bras et les jambes, serrent les poignets et les chevilles et des chaussures fermées. Éventuellement, appliquez des huiles essentielles. Restez sur les chemins et les sentiers dégagés, évitez des zones humides et proximités des eaux naturelles, les broussailles, les hautes herbes et les fougères, ne vous asseyez pas à même le sol.  

 

Restez alerté - quelques maladies transmis par des tiques représentent un risque très grave pour votre santé, pour votre vie. Les traitements à long terme sont ni totalement efficaces ni couverts par les assureurs y compris l'incapacité de travail.  

Plus d’infos sur  

www.medecinetropicale.free.fr/cours/maladie-tique.pdf

https://www.associationlymesansfrontieres.com/  

au niveau locale : www.ASAVE.net  (littérature à disposition, échange des meilleurs pratiques et expériences préventives et curatives)